Québec Sauvage



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les dangers de la pollution des eaux douces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les dangers de la pollution des eaux douces Dim 03 Mai 2009, 17:32

Suite à un sujet dont j'ai traité cet hiver: danger de la pollution agricole, urbaine, industrielle et chimique.

À mon plus grand déplaisir, en revenant du travail, il y a quelques temps, je suis tombé, par hasard, sur un documentaire de la tv publique du Vermont, relatant de la dévastation des populations aquatiques d'eaux douces et marines de la côte Est des U.S.A; Mon propos peut sembler hors sujet étant donné "Québec Sauvage", mais, comme la folie humaine n'a pas de frontière, je crois le sujet pertinent et plus qu'à propos.

Comme j'en ai déjà parlé dans un sujet/rubrique précédent, une, sinon la plus grande cause de destruction massive des populations animales aquatiques du Québec est l'épandage d'engrais chimiques concentrés dans nos champs. Aux U.S.A., dû à l'agriculture intensive, aux eaux usées mal épurées ainsi qu'aux industries, il semblerait que, partout sur la planète et de plus en plus, qu'il y ait de vastes régions aquatiques complètement stériles nommés "Dead Zones".

À la fonte des neiges, l'eau des champs entraîne les engrais vers les ruisseaux, lacs ou rivières, fleuves, ... Les engrais accélérant la prolifération des algues, la décomposition de cet excès d'algues appauvrie l'eau en Oxygène. En effet, la décomposition d'une quantité d'algues consomme plus d'oxygène qu'elle n'en aura produite au cours de sa vie. Donc, le développement exagéré des algues, dans les régions critiques, détruit la vie organique, sur une grande échelle. D'après le documentaire que j'ai vu, il y a d'immenses régions hydrographiques où les populations de poissons meurrent d'asphyxies, où on les ramassent par milliers, flottant sur le ventre. Les images diffusées de ces zones traitaient de zones biologiquement mortes. Les images étaient désolantes: vase, roche,cailloux, pas une algue, pas un mollusque. Le commentateur affirmait, devant les images vident de vie, qu’il y a autant de vie dans ces « dead zone » que sur la Lune. à ce que je saches, il n’y a aucune vie, même pas microbienne, en absence d’atmosphère! Ce qui voudrait donc dire, que ces « dead zone » sont tellement désoxigénés et/ou pollués, qu’il n’y a même pas de bactéries!

Ce qui me ramène au Québec! Malgré la pollution agricoles des prairies, aussi bien Canadiennes qu’Américaines, ainsi que de la pollution industrielle autour des Grands Lacs, nos cours d’eau vont relativement bien! Je m’excuse auprès des ouvriers qui ont été, ou seront mis à pieds, des grosses usines, mais l’exile des industries au bord du fleuve, au Québec, ont grandement contribuées à aider le fleuve à se «faussement » guérir des excès et de l’insouciance de l’industrie. En effet, longtemps on a cru que les sédiments, recouvrants les polluants, BPC et métaux lourds, enterrerais les contaminants. J’ai besoin de m’informer mais il semblerait que ces polluants ressurgissent des sédiments.

Le cas des « dead zone » nous montrent ce qui risque d’arriver si on recommence à s’industrialiser à grande échelle. Après 40-50 ans, on recommence,à peine, à pouvoir ce baigner sur les rives de l’ouest de Montréal. Il ne suffirait qu’un fou, comme Harper, décide d’exploiter les sables bitumineux des Grands Lacs, pour que les effort faits depuis 35-40 soient réduis à néant. Il paraît qu'il il a un "dead zone" dansle Golfe du Mexique, gros comme l'état du Massachusset!

Nouveau sujet à venir : les nouveaux polluants chimiques, les hormones et les médicaments lâchés dans nos cours d’eau! À suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les dangers de la pollution des eaux douces Dim 02 Aoû 2009, 16:23

Je suis de la région de St-Hyacinthe et je travaille en agriculture. Le problème de la pollution massive de nos cours d'eau est bien réel, et les régions agricole du Québec ne sont pas épargnées. Je n'ai jamais entendu parler de DeadZone mais ici les usines de traitement des eaux n'arrivent pas à éliminer complètement les pesticides auquel on attribue un haut taux de cancer et autres maladies gastro-intestinale. Des moyens simples pourraient être pris par les agriculteurs pour limiter les dégâts, mais il semble que l'obsession du rendement prend le dessus sur les préoccupations environnementales. De plus, les élus de tout les palliés gouvernementaux et municipaux semblent ce lancer la balle pour ce qui est des mesures à prendre afin de les contraindre à respecter des règles plus strictes. L'union des producteurs agricole également ne fait pas figure de chef de file en matière d'environnement ayant d'autres préoccupations principalement d'ordre économique...

C'est une situation ou rien ne semble facile et malgré la bonne volonté de certains agriculteurs les réfractaires mène toujours le bal appuyé par l'inaction des gouvernements. Des groupes citoyens ont organisés plusieurs évènements aux cours des dernières années, mais persuader les producteurs de changer leur méthodes sans un plan d'aide du gouvernement semble une tâche impossible.
Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la pollution des eaux douces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Québec Sauvage :: VOS OBSERVATIONS SUR LE TERRAIN :: Flore des forêts et milieux humides-