Québec Sauvage



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Pour ou contre les végétaux indigènes en aménagement?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Utiliseriez-vous des végétaux indigènes dans vos aménagements paysagers?
Oui
90%
 90% [ 9 ]
Peut-être
10%
 10% [ 1 ]
Non
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 10
 

AuteurMessage
Stef
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1584
Date d'inscription : 21/03/2006
Région : Montérégie

MessageSujet: Pour ou contre les végétaux indigènes en aménagement? Dim 29 Nov 2009, 12:37

Bonjour,

À titre de curiosité, j'aimerais avoir votre opinion sur le sujet suivant. J'aimerais savoir si vous êtes pour ou contre l'utilisation de végétaux indigènes (arbres, arbustes, plantes herbacées, fougères ...) dans vos aménagements paysagers?

Quels avantages et inconvénients y voyez-vous? Croyez-vous que le jardinage naturel qui met l'emphase sur l'utilisation de ces végétaux ne soit qu'une mode passagère? Que sont les points positifs et négatifs que vous voyez quant au jardinage traditionnel qui utilise en grande partie des végétaux exotiques introduits? Au point de vue de la préservation de la biodiversité, quel type de jardinage suggérez-vous?

Merci de répondre en grand nombre!


Dernière édition par Faunik le Dim 02 Mai 2010, 09:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://quebecsauvage.naturalforum.net/forum
brin d'herbe

avatar

Féminin Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 11/02/2009
Région : Chaudière-Appalaches

MessageSujet: Re: Pour ou contre les végétaux indigènes en aménagement? Dim 29 Nov 2009, 16:58

Je dois dire que je suis issue de l'ancienne école d'horticulture. Pas celle de la génération pelouse et asphalte, non; l'autre. Celle qui prônait les aménagements très très propres avec plantes souvent fragiles et exotiques, taillées et agrémentés d'un paillis de pierres importées!

L'expérience m'a fait évoluer. Heureusement. J'ai appris que de transplanter des végétaux du milieu naturel à nos aménagements urbains n'y introduisaient pas automatiquement des maladies ou des insectes. C'était nos aménagement qui étaient stériles à force d'y faire croître des plantes souvent mal zonées, à force d'utiliser herbicides, pesticides et engrais de synthèse.

Nous ne donnions aucune chance d'établissement aux organismes naturels et adaptés aux conditions générales de notre climat. Combien de gens refusaient catégoriquement la présence de pissenlits, de quelques pucerons ou chenilles sur leur terrain. J'en ai vu de ces gens durant mes années de travail en jardinerie! Je ne suis sûrement pas la seule...

Ça fait plus de 15 ans que je travaille à promouvoir l'implantation des végétaux indigènes dans nos aménagements paysagers. Je considère qu'ils sont vraiment adaptés au climat et à la faune, ne serait-ce que pour le bénéfice des oiseaux en milieu urbain. Mon aménagement personnel est un mélange de plantes horticoles et indigènes qui a de plus en plus l'allure de l'orée d'un bosquet.

Bien sûr, il faut oublier les concours de beauté horticoles, les aménagements excentriques ou originaux, le tape-à-l'oeil. Les plantes indigènes sont parfois éclatantes et souvent discrètes. Pour recréer un milieu équilibré, il faut revoir nos valeurs en terme de qualité d'aménagement : le paillis de feuilles déchiquetées, les plantes communes qu'on est habitués de cotoyer en milieu naturel, les insectes qu'il faut tolérer, la pelouse souvent très ordinaire et j'en passe... Il faut revoir bien des conceptions pour s'orienter vers un aménagement recherchant la biodiversité.

Pourtant, rien ne s'oppose à ce que les deux types d'aménagement ne se côtoient. Il faut seulement trouver un équilibre. Certains végétaux introduits font tellement partie de notre paysage que nous ne nous souvenons même plus qu'ils viennent d'ailleurs! J'espère vivement que ce ne sera pas qu'une mode passagère! Je vis dans un vieux quartier plein d'arbres matures avec à quelques pas, un champs en friche : le bonheur des bruants, carouges et chardonnerets!

Les végétaux indigènes peuvent vivre et agrémenter le milieu urbain, aussi bien que les nombreux végétaux horticoles dont il n'ont pas toujours le panache. Leurs qualités se retrouvent ailleurs; comme un bon vin, il faut y avoir goûter pour en apprécier toute la richesse!

S'cusez la longueur... c'est que le sujet m'enflamme! :)
Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre les végétaux indigènes en aménagement?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Québec Sauvage :: VOS OBSERVATIONS SUR LE TERRAIN :: Flore des forêts et milieux humides-